03 22 87 47 52

06 11 72 59 01

Crédit Immobilier : des durées de plus en plus longues

Posté le : 07/05/2018

Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA publié en avril, depuis le 1er trimestre 2014, les durées des prêts bancaires se sont accrues de 15 mois (de 5 mois au cours de l’année 2017 et de 2 mois depuis le début de 2018). L’allongement des durées permet d’atténuer les conséquences de la hausse des prix de l’immobilier constatée depuis 2015 sur la solvabilité de la demande.
Depuis le début de l’année, les durées moyennes se sont allongées de 5 mois dans le neuf : les établissements de crédits ont ainsi amorti l’impact de la dégradation des soutiens publics sur la solvabilité des ménages modestes, dont les ménages en primo accession qui peuvent ainsi continuer à réaliser leurs projets. La part de la production de crédit sur 25 ans et plus s’est établie à 36.3 % en mars 2018 (67.0 % à 20 ans et plus). Alors que les prêts de moins de 15 ans ne représentent que 11.4 % de la production. La structure actuelle de la production renforce la part des prêts les plus longs : la solvabilité de la demande des ménages qui réalisent leurs projets d’accession en bénéficie pleinement.
À noter que selon le courtier Empruntis, au mois de mai, quelques banques nationales et régionales poursuivent leur dynamique en proposant des barèmes à la baisse sur les périodes de crédit les plus longues ! La raison ? Au vu d’un début d’année plutôt morose, les établissements bancaires comptent bien rattraper leur retard en proposant des baisses pouvant aller jusqu’à 15 centimes ! Dans ce contexte, les durées d’emprunt les plus demandées par les emprunteurs présentent au mois de mai des taux de prêt immobilier (hors négociation) : Compris entre 0,95 % et 1,45 % sur 15 ans et entre 1,12 % et 1,65 % sur 20 ans.